L’Association Américaine pour le cœur (AAC) est l’instance dont les recommandations pour la consommation de sucres ajoutés sont les plus strictes : maximum 100kcal/jour chez la femme (moins de 5 morceaux de sucre) et 150kcal/jour chez l’homme. Ces taux sont actuellement dépassés par plus de 90% de la population adulte américaine. Peu d’études existent sur les effets métaboliques à long terme d’une consommation de saccharose et de sirop de maïs à haute teneur en fructose. L’objectif de cette étude prospective randomisée en double aveugle était d’examiner ces effets des sucres ajoutés sur le poids, la pression artérielle et les paramètres lipidiques de sujets adultes en surpoids ou obèses vivant aux Etats Unis. Soixante-cinq sujets ont été mis sous une alimentation eucalorique de 10 semaines incluant du lait sucré – par du saccharose ou du sirop de glucose-fructose – à faible teneur en matières grasses (1%), représentant 10% ou 20% des calories du repas. Ces taux sont représentatifs du niveau actuel de consommation aux Etats-Unis.

Quel que soit le groupe, il n’y a pas eu de changement significatif de poids ni de variation de la pression systolique ou diastolique pendant les 10 semaines de l’étude. Il n’a pas non plus été observé de variations significativement différentes du taux de cholestérol total, des lipoprotéines de faible densité, ou de l’apoprotéine B entre les groupes malgré une diminution inattendue de ces paramètres (-20%) dans le groupe saccharose. Les taux de triglycérides n’ont pas été significativement changés.

Par conséquent, le fructose, intégré dans une alimentation eucalorique et consommé avec le glucose (comme dans les conditions usuelles), ne semble pas favoriser le gain de poids ni induire un profil lipidique athérogène même s’il est consommé à une dose 2 à 4 fois supérieure à celle recommandée par l’AAC. De plus, il n’a pas été montré de différences significatives entre le saccharose et le sirop de glucose, sur le poids corporel et les lipides sanguins, aux doses de consommation de la population générale.

The effect of normally consumed amounts of sucrose or high fructose corn syrup on lipid profiles, body composition and related parameters in overweight/obese subjects.

Lowndes J, Sinnett S, Pardo S, Nguyen VT, Melanson KJ, Yu Z, Lowther BE, Rippe JM.

Nutrients. 2014 Mar 17;6(3):1128-44

Auteur : LOWNDES J

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 56 - Juin 2014 - N56009 (Réf 4542)