La stéatose hépatique non alcoolique est caractérisée par une accumulation anormale de triglycérides dans les cellules hépatiques. La cause de cette pathologie, dont la prévalence chez les adultes et adolescents aux Etats-Unis a augmenté depuis ces 20 dernières années, reste inconnue. Il a été suggéré une relation de cause à effet entre l’augmentation de la prévalence de cette maladie et la consommation de sucres, particulièrement de fructose. Cette hypothèse est fondée sur des données historiques et sur des études animales qui ont montré qu’une alimentation riche en fructose, comparée à celle riche en glucose, augmente les triglycérides hépathiques. Le but de cette étude était d’effectuer une revue systématique de la littérature, menée grâce à des méthodes standardisées reconnues par l’Institut de Médecine américain (IOM), afin d’évaluer chez l’homme l’effet de la consommation de différentes quantités et types de fructose sur les indices de santé hépatiques.

29 publications incluant 27 études, parmi lesquelles 6 études observationnelles et 21 études d’intervention, ont été sélectionnées sur des critères de qualité. Les risques de biais élevés et les résultats contradictoires trouvés dans les 6 études observationnelles n’ont pas permis aux auteurs de conclure. Les résultats des 21 études d’intervention ont montré un niveau de preuve insuffisant ou faible des effets néfastes sur le foie (notamment sur la graisse hépatique et les indices de santé du foie) de la consommation:

  • d’une alimentation rendue hypercalorique par supplémentation en fructose comparée à une alimentation isopondérale chez des sujets sains (12 études dont 8 par la même équipe),
  • d’une alimentation rendue hypercalorique par du fructose, comparée au glucose, chez des sujets sains,
  • de sirop de maïs riche en fructose ou de saccharose sur la stéatose hépatique déjà installée.

Sur la base de ces résultats épars, hétérogènes et de faible qualité, il n’a pas été possible de tirer des conclusions sur les effets de la consommation de fructose, provenant de sirop de maïs riche en fructose ou de saccharose, sur les indices de la santé du foie et le risque de développer ou d’empirer une stéatose hépatique.


Fructose, high-fructose corn syrup, sucrose, and nonalcoholic fatty liver disease or indexes of liver health: a systematic review and meta-analysis.

Chung M, Ma J, Patel K, Berger S, Lau J, Lichtenstein AH., A

J Clin Nutr. 2014 Sep;100(3):833-49. 

Auteur : CHUNG M

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 58 - Décembre 2014 - N58013 (Réf 4575)