La banalisation du concept d’addiction aux aliments apparait largement simplificatrice d’une réalité complexe. Certains parlent d’aliments addictifs, d’autres préfèrent parler d’addiction comportementale chez les mangeurs en excès. Nous verrons que ce n’est pas si simple !!
La nouvelle version du DSM, le DSM V, redéfinit l’addiction ; et l’échelle YFAS adapte ces critères à l’alimentation, dont l’utilisation fait l’objet d’un débat scientifique.
La littérature scientifique est très abondante. Nous avons essayé de faire dans ces brèves une sélection d’articles de ces dernières années.
À la Une, l’article du Professeur Rogers permettra aux lecteurs de se familiariser avec les concepts, les débats et l’avancée de la recherche aussi bien chez
l’animal que chez l’homme.
Les autres articles (commentés et dans la bibliographie) vous donneront un aperçu des études les plus récentes où sont étudiés système de récompense, motivation, plaisir et relations avec l’obésité maladie.
Le fait de manger est contrôlé en partie au travers des circuits de la récompense. Il semblerait finalement que ce soient les produits addictifs (comme les drogues) qui empruntent les mêmes circuits et non l’inverse.

Tags:

Documents joints