Cette étude étudie analyse les effets sur la faim, la soif et la satiété à court et long terme, de boissons « désaltérantes » (boisson au cola et eau gazeuse), et de boissons « aliments liquides » (jus d’ orange, lait écrémé 1%). Les 3 boissons caloriques de même densité énergétique (1,76kJ/g) et même énergie (1036kJ) et l’ eau (0kJ/g contrôle), ont été testées par 22 adultes à jeun en 4 occurrences séparées. Les sentiments de faim, soif, nausée, plénitude et désir de manger ont été mesurés sur une échelle en 9 points, avant le test puis toutes les 20 minutes durant 2h après le test. Un déjeuner équilibré a ensuite été servi avec des portions supplémentaires données à volonté, et la consommation de nourriture a été mesurée. Les 4 boissons assouvissent la soif de la même façon. Par rapport à l’ eau, le jus d’ orange, le lait et le cola sont associés à une diminution de la faim et du désir de manger et une plus grande sensation de satiété, avec des profils d’ évolution temporelle comparables entre eux. Les boissons sucrées auraient donc un impact équivalent au jus d’ orange ou au lait sur la faim, la satiété et la soif. Néanmoins, pendant le déjeuner, les apports énergétiques ont été similaires quelle que soit la boisson consommée auparavant. Les liquides se digérant étant rapidement absorbés, peut-être l’ intervalle (2h25) entre les deux repas est-il trop long pour qu’ il y ait compensation énergétique ?

 

Boissons sucrées : n’ont-elles vraiment aucun effet sur la satiété ? ALMIRON-ROIG E. et al. Physiology & Behavior, 2003, 79, 767-773

Auteur : Eva Almiron-Roig et al.