De la betterave au sucre : le procédé sucrier

De la betterave
au sucre:
le procédé sucrier

Découvrez les étapes du procédé d'extraction du sucre, ainsi que les multiples débouchés de la betterave sucrière, une plante riche en ressources.

de-la-betterave-au-sucre

Partager l'article :

Le sucre est fabriqué par les plantes sucrières grâce à la photosynthèse. Les deux plantes principales sont la betterave sucrière et la canne à sucre. Le procédé sucrier est identique pour ces deux plantes, à l’exception du broyage de la canne à sucre qui remplace la diffusion de la betterave.

Le sucre extrait de la betterave est naturellement blanc, et n’a pas besoin d’être raffiné. Le sucre extrait de la canne à sucre est quant à lui, naturellement roux. Ceci est dû à la présence de pigments présents dans la tige. Pour obtenir un sucre blanc à partir de la canne, il faut le raffiner. Ce sucre raffiné représente environ 4% de notre consommation.

Une filière engagée dans le développement durable

La filière sucre française s’engage, à promouvoir une agriculture et une industrie durables ancrées dans les territoires.

Une betterave sucrière 100 % utile : zéro déchet, rien ne se perd !
Les 2 grands débouchés de la betterave sont le sucre et l’alcool. Le procédé sucrier permet d’obtenir des co-produits : les pulpes pour l’alimentation animale, les écumes qui seront utilisées comme fertilisant et les mélasses pour la fabrication de levures ou d’alcool. Enfin, l’eau contenue dans la betterave sera totalement recyclée.

Notre sucre est français
Le sucre que nous consommons est à 90% issu de nos betteraves sucrières françaises, cultivées par nos agriculteurs au nord de la Loire et dans l’Est.

Brochure « De la betterave au sucre : le procédé sucrier » à télécharger ci-dessous

Télécharger
Sur le même thème