[Dossier Pro de Santé] Santé bucco-dentaire

Dossier thématique

Santé bucco-dentaire

sucre-et-caries-pro

Partager l'article :

Le processus carieux est le résultat de l’exposition des bactéries cariogènes présentes dans la salive et le biofilm oral glucides fermentescibles qu’elles métabolisent en générant la production d’acides, provoquant une dissolution de l’émail en surface réversible si l’acidité diminue. La carie va s’installer lorsque la déminéralisation l’emporte sur la reminéralisation.

Si le lien entre consommation de sucres et caries est avéré, quels sont les autres facteurs qui peuvent influer la formation de caries ?

Facteurs caries

Les points clés à retenir

1. L’OMS a fixé sa limite d’apports en sucres libres à partir de données observationnelles portant sur les caries dentaires

Encore aujourd’hui considérée comme un fléau mondial par l’OMS, la carie dentaire et sa prévention sont à la base des recommandations d’apports en sucres établies avec un seuil chiffré à moins de 10% des apports caloriques dès 1989. Ces recommandations ont été réévaluées en 2003 puis en 2015. Elles ont été par ailleurs élargies à la prévention de maladies chroniques non transmissibles comme le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires ou métaboliques.

Voir le dossier Recommandations & consommations

2. Le type de glucides, mais aussi leur forme et la fréquence de consommation peuvent favoriser un processus cariogène plus marqué.

Même si les sucres sont souvent associés au risque de caries dentaires, tous les glucides fermentescibles peuvent provoquer la formation de caries (CND, Muller-Bolla M*). L’association amidon-saccharose, le temps de séjour en bouche de l’aliment, la fréquence de consommation, le moment de consommation (grignotage, avant le coucher…) le type d’aliments (adhérent, collant, acide (ex : sodas)…), des prédispositions individuelles et génétiques influencent également la formation de caries. 

3. Une hygiène bucco-dentaire régulière et le fluor sont des acteurs clés du recul de la carie.

Les recommandations de la HAS pour la prévention des caries en France (2010) *** :

  • « La HAS recommande le brossage des dents au minimum deux fois par jour avec un dentifrice fluoré à l’ensemble de la population. Chez les enfants de moins de 6 ans, la teneur en fluor du dentifrice doit être adaptée à l’âge (inférieur ou égal à 500 ppm pour les enfants entre 0 et 3 ans, 500 ppm entre 3 et 6 ans, cf. mise au point de l’Afssaps en 2008) et le brossage des dents doit être réalisé par un adulte pour les enfants de 0 à 3 ans puis supervisé entre 3 à 6 ans ;
  • la réduction de la fréquence des prises alimentaires entre les repas est recommandée (grignotage y compris boissons sucrées) ;
  • la HAS recommande la participation de tous les enfants et adolescents de 6, 9, 12, 15 et 18 ans aux examens de prévention proposés dans le cadre du programme de prévention de l’Assurance maladie (M’T dents). »

Boite à outil

POUR VOUS

* Muller-Bolla M, Doméjean S. Sucres et santé bucco-dentaire, Cahier de Nutrition et de Diététique, Dec 2018
*** HAS (Haute Autorité de Santé) 2010. Stratégies de prévention de la carie dentaire

POUR VOS PATIENTS

** Le site de l’Union Française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) 

Sur le même thème