La betterave de 1900 à nos jours

La betterave de 1900 à nos jours

La betterave de 1900 à nos jours

Partager l'article :

XXe siècle

La betterave de 1900 à nos jours

1900 : Le sucre de betterave représente 53 % de la production mondiale. 

La guerre de 14-18 : En transformant les grandes plaines betteravières en champs de bataille, stoppe toute la production en France et en Belgique et le fait redescendre à 26 %. « La reconstruction ne vise pas spécifiquement à retrouver le niveau de la production sucrière antérieure (…) Cette reconstruction a exigé près de 10 ans : ce n’est qu’en 1928 que le niveau de production betteravier des années 1913 est à nouveau atteint, et même dépassé. »**S’il remonte pour atteindre 40 % dans les années 50, il n’est que de 30 % en 1995.

Qu’il soit de canne ou de betterave, tout au long de ses trois mille ans d’histoire tumultueuse, le sucre a été le symbole de bien-être et de plaisir. Aucun aliment ne peut se targuer d’autant de convoitises, d’aventures, de créativité pour offrir aux petits et aux grands leurs plus beaux rêves gourmands.

** Histoire du sucre, Jean Meyer, Editions Desjonquères, 1989, p.2

Ferdinand Beghin

Ferdinand Beghin - La betterave de 1900 à nos jours

1973 : Il est le leader du sucre français grâce à l’absorption du groupe Say, qui lui apporte 9 sucreries, 2 distilleries et 5 raffineries

Fils d’Henri Béghin, industriel sucrier, il seconde son père dans la direction de son usine et travaille à tous les postes comme un ouvrier, ce qui lui donnera une parfaite connaissance du métier. Après la guerre, il est seul à la tête des sucreries et raffineries. Il les modernise et en achète d’autres. L’absorption du groupe Say, qui lui apporte 9 sucreries, 2 distilleries et 5 raffineries, fait de lui le leader du sucre français en 1973. Il dirige et améliore également la cartonnerie créée par son père pour fabriquer les emballages de sucre.

Fin XXème siècle – début XXIème siècle

Sucrerie - La betterave de 1900 à nos jours

Les rendements betteraviers se sont nettement améliorés en plus de 50 ans (48,3 tonnes de betteraves par hectare en 1960-61, contre 85 tonnes par hectare en 2019-2020). Cette progression est essentiellement due aux progrès dans les domaines de la génétique, de la sélection des semences, de la lutte contre les maladies et parasites, et de la mécanisation des différents travaux de culture et de récolte.

En 2019-2020, la France métropolitaine compte 5 groupes sucriers  disposant de 25 sucreries réparties dans le nord et l’est de la France. La production de sucre de betterave est de près de 5 millions de tonnes et la culture de la betterave sucrière est pratiquée dans 8 régions, sur une surface d’environ 445 000 hectares.

La filière canne à sucre en France est représentée par 4 sociétés sucrières dans les DOM (Réunion, Guadeloupe et Martinique) et a produit, en 2018-2019, 199 000 t de sucre de canne.

La France est aujourd’hui le 9ème producteur mondial de sucre, le 2ème pays producteur mondial de sucre de betterave et le 1er pays producteur européen de sucre (métropole + DOM)*.

Cependant, même si le sucre produit à partir de la betterave s’est largement développé au cours des 2 derniers siècles, le sucre de canne est toujours le plus présent à l’échelle de la planète : la canne à sucre couvre 3/5 des surfaces destinées à la production de sucre.

* Moyenne sur 5 ans

Sur le même thème