Postprandial blood glucose response in relation to gastric emptying and satiety in healthy subjects
Pour mieux cerner les facteurs intervenant dans la satiété, les effets de 4 petits-déjeuners sur différents paramètres de satiété ont été testés chez 12 sujets normo-pondéraux. La taille de l’estomac était évaluée 15 et 90 minutes après le repas par mesure échographique des diamètres longitudinal et antéropostérieur, le taux de vidange gastrique était calculé d’après la formule : TVG = [1-aire de l’antre à 90 min/ à 15 min] X 100, la satiété était notée selon une échelle visuelle validée et la glycémie pré et post-prandiale était mesurée sur sang capillaire jusqu’à 120 minutes après. Par rapport à un gâteau de riz seul, l’addition de 6 g de cannelle réduisait la glycémie postprandiale (p<0,01) et le TVG (p = 0,025), et augmentait la distension gastrique (p = 0,022). En revanche, la satiété n’était pas significativement supérieure, peut-être en raison du goût de la cannelle. L’ingestion d’un muesli à base de bêta-glucane d’avoine par rapport à des cornflakes diminuait significativement la glycémie postprandiale (p = 0,045), mais pas le TVG, et la satiété n’était pas significativement différente. En revanche, des céréales pour petit-déjeuner contenant de forts taux de fibres (avoine ou son) ne modifiaient pas la glycémie postprandiale totale ni la satiété par rapport à des cornflakes, malgré une réduction significative du TVG (p = 0,023). Enfin, l’ajout de vinaigre à du pain blanc, aux graines, ou au blé complet ne modifiait pas la glycémie postprandiale ni le TVG. En conclusion, il paraît peu probable de parvenir à déterminer l’importance relative des différents éléments impliqués dans la satiété…
Postprandial blood glucose response in relation to gastric emptying and satiety in healthy subjects. HLEBOWICZ J. Appetite, 2009, 53

Auteur : J Hlebowicz

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 38 - Décembre 2009 - N38006