La rétinite pigmentaire est une maladie rétinienne héréditaire incurable qui conduit à la cécité. Elle se développe selon deux étapes : tout d’abord la perte de fonction et la dégénérescence des bâtonnets (sensibles à la lumière, ils permettent la vision nocturne) puis la dégénérescence des cônes au centre de la rétine provoquant des troubles visuels sévères à partir de 40-50 ans.

La prévention de cette dégénérescence secondaire des cônes constitue une approche thérapeutique très prometteuse. Les auteurs de cette étude avaient déjà identifié une protéine secrétée par les photorécepteurs en bâtonnets, le facteur de viabilité des cônes dérivés des bâtonnets (Rod-derived cone viability factor, RdCVF), capable de protéger la fonction des cônes et leur dégénérescence dans des modèles de rétinite pigmentaire.

L’équipe a cette fois-ci étudié les mécanismes conduisant à cette protection. Leur étude montre que le mécanisme fait intervenir une cascade d’évènements : RdCVF se lie à la protéine transmembranaire basigin-1 (BSG1), exprimée par les photorécepteurs, qui elle-même se lie au transporteur du glucose GLUT1 favorisant l’entrée du glucose dans les cônes – l’augmentation de glucose favorise la survie des cônes par stimulation du cycle de la glycolyse aérobie. La glycolyse fournit ainsi aux cônes le substrat nécessaire au renouvellement quotidien d’une partie du segment externe des cônes, la structure cellulaire qui porte les molécules sensibles à la lumière.

Cette découverte d’un mécanisme entièrement nouveau de neuro-protection par la stimulation du métabolisme glucidique ouvre des voies prometteuses de traitement de la rétinite pigmentaire et pourrait servir à élucider les mécanismes de dégénérescence neuronale en général.

Rod-derived cone viability factor promotes cone survival by stimulating aerobic glycolysis.

Aït-Ali N, Fridlich R, Millet-Puel G, Clérin E, Delalande F, Jaillard C, Blond F, Perrocheau L, Reichman S, Byrne LC, Olivier-Bandini A, Bellalou J, Moyse E, Bouillaud F, Nicol X, Dalkara D, van Dorsselaer A, Sahel JA, Léveillard T. Cell. 2015 May;161(4):817-32.

Auteur : Aït-Ali N

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 61 - Septembre 2015 - N61007