Selon une étude croisée randomisée qui a comparé des diabétiques de type 2 et des sujets normoglycémiques minces ou obèses, une consommation modérée de boissons sucrées n’augmenterait pas la prévalence de l’hyperglycémie même chez les diabétiques. Les sujets diabétiques obèses (n=11) et normoglycémiques minces (n=10) ou obèses (n=10) ont reçu une alimentation standardisée en 2 périodes (2 jours), pendant lesquelles ils ont consommé 250 ml d’eau soit avec

37,5 g de saccharose (période test) soit sans (période contrôle) après le petit-déjeuner et le déjeuner. La glycémie a été mesurée en continu par un système d’enregistrement. Les diabétiques poursuivaient leur traitement antidiabétique habituel (régime ou médicament). En période contrôle, la glycémie post-prandiale moyenne sur 24 h était similaire chez les sujets normoglycémiques obèses ou minces (6,5±0,5 et 6,7±0,5 mmol/L respectivement) alors qu’elle était significativement plus élevée chez les diabétiques (9,1±0,6 mmol/L, p<0,05). La prévalence des épisodes d’hyperglycémie était élevée par rapport aux sujets normoglycémiques (33±8 % du temps/24h versus 5±2 %, p<0,05). Lorsque l’équivalent de 2 canettes de boisson sucrée par jour (période test) était consommé, la glycémie post-prandiale moyenne sur 24h n’était modifiée dans aucun des groupes par rapport à la période contrôle, et elle était toujours significativement plus élevée chez les diabétiques par rapport aux 2 groupes contrôles (p<0,05). Une consommation modérée de boissons sucrées (environ 75 g) n’augmente donc pas la prévalence de l’hyperglycémie que ce soit chez les diabétiques ou chez les sujets normoglycémiques.


Prevalence of daily hyperglycemia in obese type 2 diabetic men compared with that in lean and obese normoglycemic men : effect of consumption of a sucrose-containing beverage. Manders R et al. Am J Clin Nutr, 2009, 90, 511-8

 


Documents supports :
Brèves Nutrition N° 37 - Novembre 2009 - N37013