La Conférence de consensus « rôle de l’équilibre énergétique dans la santé et le bien-être » a fait l’objet d’une publication traçant les grandes lignes des connaissances actuelles sur l’impact de l’équilibre énergétique sur la régulation pondérale.

En premier lieu est détaillée l’équation physiologique liant les différents composants de l’équilibre énergétique où la variation d’énergie du corps (Es) équivaut à la différence entre l’énergie acquise par l’alimentation (E1) et l’énergie dépensée sous toutes ses formes (E0). Le glycogène et les protéines (pas les triglycérides), combustibles énergétiques stockés à partir des macronutriments, renferment une fraction d’eau associée qui impacte la quantité d’énergie par unité de poids. Ainsi toute perte de poids impliquera, à court terme, des mouvements d’eau corporelle, ne correspondant pourtant pas stricto sensu à un déséquilibre énergétique.

Le second point abordé par les auteurs est celui des mécanismes compensatoires, mis en jeu au cours du temps, pour contrer tout déséquilibre de la balance énergétique. Ils peuvent être passifs, avec par exemple un accroissement de la dépense énergétique globale (énergie métabolique basale, énergie liée à la digestion et énergie liée à l’activité et à la thermogenèse) suite à une prise de poids, ou actifs, par une adaptation de la prise alimentaire suite à un exercice physique.

Quelques idées reçues sont ensuite revues avec en particulier la théorie du « brûler 3 000 Kcal pour perdre 1 livre (0,45 kg) » qui est largement répandue et pourtant fausse puisqu’elle n’intègre pas la dimension du temps ni les mécanismes de compensation passive qui interviennent lors d’une perte de poids.

Les auteurs font enfin le point sur les écueils rencontrés lors des études concernant l’équilibre énergétique et rappellent que les techniques employées, telle l’eau marquée et a fortiori l’auto-estimation des apports énergétiques journaliers, sont imprécises (env. 5% d’incertitude, soit 100 Kcal/jour pour l’eau marquée). Ils terminent en évoquant les axes de recherche permettant de faire avancer les connaissances sur l’équilibre énergétique.

Energy balance and its components: implications for body weight regulation.

Hall K.D., Heymsfield S.B., Kemnitz J.W., Klein S., Schoeller D.A., Speakman J.R.

Am J Clin Nutr, 2012, vol. 95, No. 4, pp. 989-994.

 



Documents supports :
Brèves Nutrition N° 49 - Septembre 2012 - N49010 (Réf. 4740)