Effect of high and low sucrose diets on insulin action in man : a randomised controlled-trial

Pour déterminer les effets à long terme des glucides et en particulier du saccharose, sur le développement du diabète et de l’athérosclérose, une étude randomisée croisée a été menée auprès de 13 volontaires sains qui ont suivi 2 régimes de 6 semaines, apportant la même énergie, mais soit riche, soit pauvre en saccharose (respectivement 25% et 10% des apports énergétiques totaux) séparés de 4 semaines. L’action de l’insuline sur les taux d’utilisation et de production endogènes de glucose a été mesurée en utilisant un clamp euglycémique avec dilution isotopique de glucose marqué. Le poids des sujets n’a pas varié pendant l’étude mais le profil lipidique à jeun des sujets après le régime riche en saccharose a été modifié, montrant des taux de cholestérol total et de LDL-cholestérol significativement supérieurs (p<0,01) et un taux de triglycérides légèrement plus élevé (p=0,08). En revanche, la sensibilité à l’insuline n’a pas varié [(IC95% : -1,6 ; 19), p=0,09], seule une augmentation de l’utilisation périphérique du glucose ayant été observée après le régime riche en sucre, avec l’infusion d’un taux d’insuline de 2mU/kg/min. Une forte quantité de sucre dans une alimentation à énergie constante ne modifie donc pas la sensibilité à l’insuline chez des sujets sains non diabétiques. Les auteurs précisent que les effets enregistrés sur les profils lipidiques doivent être analysés pour savoir s’ils sont liés à la teneur en sucre ou en lipides du régime.


Effect of high and low sucrose diets on insulin action in man : a randomised controlled-trial. R.N.A. Black, M. Spence, G.J. Cuskelly, C.N. Ennis, D.R. McCance, I.S. Young, P.M. Bell, S.J. Hunter. 2005


Auteur : R.N.A. Black, M. Spence, G.J. Cuskelly, C.N. Ennis, D.R. McCance, I.S. Young, P.M. Bell, S.J. Hunter.

Documents supports :
Brèves Nutrition 28 / Avril 2006 - N28009