Reducing portion size reduces food intake and plate waste

Des étudiants californiens prenant régulièrement leur déjeuner dans un self-service ont été observés à leur insu lors du choix des aliments composant leur repas. Le self-service offrait la possibilité de choisir des portions de frites à volonté. Au début de l’étude, le poids de chaque portion de frites était de 88 g. Ce poids a été réduit de 15 g par semaine, jusqu’à 44 g, pendant les 4 semaines d’observation. Les données collectées étaient le nombre de portions de frites choisies et le poids des restes (frites non consommées). Avant d’être pesés, ces restes étaient répartis en 3 groupes (étudiants ayant choisi une portion, deux portions ou plus de deux portions). Toutes les portions, quel que soit leur poids, étaient présentées dans des sachets de papier identiques. Entre 315 et 377 étudiants ont consommé des frites au cours de la période d’observation. La proportion d’étudiants ne prenant qu’une seule portion a régulièrement diminué de 87 % au cours de la première semaine à 51 % à la quatrième semaine. La quantité (en poids) de frites consommées a diminué régulièrement avec la taille des portions, passant de 74 g par repas pour les portions de 88 g à 52 g par repas lorsque des portions de 44 g étaient offertes (p = 0,001). Le poids des restes a suivi une évolution parallèle, passant de 6 g à 4 g par repas (p = 0,001). La diminution des quantités consommées sous l’effet de la réduction de la taille des portions n’avait jusqu’à présent été démontrée qu’en laboratoire. Cette étude montre qu’il en est de même dans la vie réelle.


Reducing portion size reduces food intake and plate waste. Freedman M.R., Brochado C. Obesity, 2010, 18, 9 : 1864-66

Auteur : Freedman M.R., Brochado C.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 42 - Décembre 2010 - N42004