Les résultats des études les plus récentes menées par les différents centres de diététique ou d’ ontologie anglais et néerlandais montrent que la prévention des caries ne doit pas passer par la réduction de la consommation de sucres mais plutôt par un comportement alimentaire général et une hygiène dentaire adaptés. Ces différents centres de recherche sont en effet unanimes pour recommander un brossage régulier des dents avec un dentifrice fluoré pour prévenir l’ apparition de caries. Par exemple, les résultats obtenus par l’ Institut Dentaire de Leeds et le Centre Académique d’ Ontologie d’ Amsterdam montrent que chez des individus qui se brossent les dents 2 fois par jour avec un dentifrice fluoré, une déminéralisation de l’ émail est observée lorsque la consommation de glucides dépasse une fréquence de 7 fois par jour. Si ces mêmes sujets utilisent un dentifrice sans fluor, la déminéralisation est observée dès que la consommation de sucres dépasse une fréquence de 3 fois par jour. Le King’ s College de Londres mentionne également la fréquence de la consommation de sucres, en particulier ceux qui ont un séjour prolongé dans la cavité buccale (snacks, bonbons), comme l’ un des facteurs déterminant dans la prévention des caries. Ce centre recommande de restreindre l’ apport de snacks riches en sucres à moins de 4 fois par jour pour la prévention des caries. Enfin, il est encore confirmé que la quantité de sucres consommés joue peu de rôle dans le développement des caries : l’ augmentation de 50g à 250g de la consommation journalière de sucres n’ augmente pas la déminéralisation de la plaque chez les individus qui se brossent les dents avec un dentifrice au fluor. En conclusion, une alimentation riche en sucres peut être qualifiée de potentiellement cariogène mais non de cariogène. ORCA Saturday Afternoon Symposium, in collaboration with the International Life Sciences Institute Europe Oral Health Task Force TAB.

 

Un consensus européen : réduire la consommation de sucres ne diminue pas les risques de caries. Sanders, E. Zaura-Arite, JM. T Cate, C. van Loveren, MS. Duggal, Caries Research, 2001, 35 : 311-312