Une étude publiée en 1983 a montré que réduire chez les enfants de mères fortement colonisées par le Streptococcus mutans, le nombre de cette bactérie au moment de l’apparition de la première dentition, était un moyen efficace de prévenir, ou au moins retarder, la colonisation des enfants par cette bactérie ; cette dernière jouant un rôle favorisant important dans l’apparition des caries. Les mêmes auteurs ont évalué la prévalence de S. mutans et le taux de caries chez les enfants ayant atteint l’âge de 11 ans et dont les mères avaient participé à la première étude. A été ainsi reconstitué le groupe « d’intervention intensive » dans lequel les mères présentant une forte colonisation salivaire (≥ 106 CFU*/ml) avaient reçu des conseils diététiques insistant sur la réduction dela consommation de  sucre, des instructions pour une hygiène bucco-dentaire optimale, un traitement par le fluor et un traitement dentaire de toutes les caries profondes. Un autre groupe a été reconstitué : le groupe « de contrôle intensif » dans lequel les mères moins colonisées (≥ 3 x 105 CFU/ml) recevaient un traitement par un gel de digluconate de chlorhexidine. Un troisième groupe a été constitué pour la première fois, celui « de faible contrôle », rassemblant les mères qui avaient été exclues de l’étude initiale en raison d’une colonisation salivaire insuffisante (< 3 x 105 CFU/ml) et leurs enfants. Les enfants de 11 ans ayant appartenu au groupe d’intervention intensive, présentaient significativement moins de caries que ceux ayant appartenu aux groupes contrôle intensif et faible contrôle. Les résultats ont été semblables lorsque les comparaisons ont été faites 4 ans plus tard lorsque les enfants ont atteint l’âge de 15 ans. 

Intervention initiale sur S. mutans chez la mère

Prévalence des caries à 11 et 15 ans

n

11 ans

n

15 ans

Contrôle intensif

28

2,5 ± 2,6

35

4,5 ± 4,3

Faible contrôle

15

1,9 ± 2,5

15

2,4 ± 3,0

Intervention intensive

22

1,3 ± 2,4

22

2,2 ± 2,6

 

*CFU :colonie formant unité .


Mutans streptococci and caries prevalence in children after early maternal caries prevention : a floow-up at eleven and fifteen years of age . Köhler B., Andréen I. Caries Res, 2010, 44, 5 :  453-8
 
 

 

Auteur : Köhler B., Andréen I.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 43 - Avril 2011 - N43011