Une alimentation riche en sucres pourrait promouvoir la carcinogénèse et augmenter le risque de maladies cardio-vasculaires. L’objectif de cette étude américaine était d’étudier, au sein d’une population de retraités américains, l’impact de la consommation de différents types de sucres dont les sucres totaux, le saccharose, le fructose et les sucres ajoutés, sur la mortalité toutes causes confondues, et celle due à des maladies comme les maladies cardio-vasculaires et le cancer. L’hypothèse testée est que la consommation de sucres, particulièrement de fructose et de sucres ajoutés, est associée à un risque accru de mortalité.

Les membres de l’Association Américaine des Retraités, âgés de 50 à 71 ans (n=353 751) ont été suivis dans l’étude prospective américaine du National Cancer Institute (NIH-AARP) de 1995-1996 à fin 2008. L’alimentation des sujets et plus particulièrement leurs apports en sucres ont été estimés à l’aide d’un questionnaire de fréquence alimentaire auto-administré semi-quantitatif et de la banque de données américaine des aliments. Le type de boissons consommées (traditionnelles vs édulcorées) et la nature de la substance sucrante utilisée dans le café et le thé étaient pris en compte.

Pendant les 13 années de suivi, 15 062 décès chez les femmes et 28 617 décès chez les hommes ont été observés. La consommation de fructose total était faiblement positivement associée à la mortalité toute cause confondue à la fois chez l’homme et la femme. En revanche, la consommation de sucres ajoutés, de saccharose (sucre de table), et de saccharose ajouté, était inversement associée aux autres causes de mortalité chez l’homme. Il a également été montré ici, que l’association positive avec le risque de mortalité se limitait aux sucres provenant des boissons, à la différence d’études antérieures qui ne montraient aucune association entre la consommation de boissons sucrées et la mortalité. La limite de cette étude est l’utilisation d’un questionnaire auto-administré de consommation alimentaire qui peut être responsable de sous-estimation de la consommation.

Sugars and risk of mortality in the NIH-AARP Diet and Health Study.

Tasevska N1, Park Y, Jiao L, Hollenbeck A, Subar AF, Potischman N.

Am J Clin Nutr. 2014 May;99(5):1077-88

Auteur : TAVESKA N

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 56 - Juin 2014 - N56010 (Réf 4543)