Les maladies cardiovasculaires (MCV) représentent la première cause de mortalité aux Etats-Unis et dans le monde. De nombreux facteurs de risque des maladies cardiaques ont été identifiés incluant la dyslipidémie, une tension artérielle élevée, le manque d’exercice physique, l’obésité et le tabac. Les habitudes alimentaires jouent un rôle important dans le développement des maladies cardio-vasculaires. Récemment, l’attention s’est focalisée sur la relation potentielle entre les sucres contenant du fructose et les facteurs de risque des MCV plutôt que sur les MCV elles-mêmes. Cependant, de nombreuses études randomisées tentant d’établir ce lien présentent des biais : niveaux de consommation de sucres ajoutés au-dessus de ceux habituellement consommés dans l’alimentation humaine, consommation de fructose seul ou modèles animaux dont le métabolisme lipidique diffère de celui de l’homme. Cette revue de la littérature s’est concentrée sur les relations potentielles entre les sucres contenant du fructose et les facteurs de risque des MCV, avec un intérêt particulier pour les sucres ajoutés aux doses habituellement consommées. Les auteurs ont analysé les articles récents relatifs aux effets chez l’homme des sucres sur les lipides, la tension artérielle, l’obésité, la résistance à l’insuline, le diabète et le syndrome métabolique. Ils en ont déduit que les sucres en général et les sucres contenant du fructose en particulier, pourraient entraîner une augmentation de la teneur en triglycérides s’ils contribuent à plus de 20% de l’apport énergétique. Bien qu’il soit prudent d’éviter une consommation excessive de sucres contenant du fructose, des consommations à des niveaux normaux ne semblent donc pas reliées aux facteurs de risque des MCV à l’exception du taux de triglycérides qui peut s’élever quand l’apport de sucres simples représentent plus de 20% de l’apport calorique journalier surtout dans des alimentations à haute densité énergétique

Fructose-Containing Sugars and Cardiovascular Disease

Rippe JM, Angelopoulos TJ.

Adv Nutr. 2015 Jul 15;6(4):430-9.

.

Auteur : RIPPE JM

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 62 - Décembre 2015 - N62009