Cet article répond à la publication de 2004 des Dr Bray et Popkin (1) qui montrait la possible association entre l’augmentation de la disponibilité des sucres et l’obésité, et par extension toute une série d’anomalies métaboliques. Cependant, aux alentours des années 2000, la consommation de sucres semble avoir diminué considérablement, alors que la prévalence de l’obésité (et du diabète) a continué d’augmenter. Dans cet article, les auteurs ont analysé les résultats des méta-analyses d’études cliniques randomisées:

          un gain de poids modeste mais significatif observé avec une consommation calorique provenant des sucres, en complément de l’alimentation habituelle,

          aucun changement de poids corporel lorsque les sucres étaient remplacés de façon iso-calorique,

          une absence de perte de poids significative lorsque les sujets ont reçu moins de sucres et par conséquent moins de calories.

Les auteurs ont également considéré les études relatives à la satiété, l’appétit et la consommation de sucres en particulier sous forme de boissons sucrées. Ils ont terminé par l’analyse des études sur le fructose ou le sirop de glucose-fructose (sirop de maïs à haute teneur en fructose) sur le poids. Ils concluent qu’il n’y a pas d’indication probante que le sucre alimentaire ou ajouté ait un effet plus néfaste par rapport à d’autres sources de calories sur l‘obésité ou le diabète. Le sucre étant purement une source d’énergie palatable, réduire sa consommation peut être un bon point de départ pour ceux qui souhaitent réduire leurs apports caloriques mais sans que l’on puisse présager d’un bénéfice clinique.

  1. (1)Bray GA, Nielsen SJ, Popkin BM. Consumption of high-fructose corn syrup in beverages may play a role in the epidemic of obesity[published corrections appears in Am J Clin Nutr.2004;80:1090]. Am J Clin Nutr 2004;79:537-543

Dietary sugar and body weight: have we reached a crisis in the epidemic of obesity and diabetes?: we have, but the pox on sugar is overwrought and overworked.

Kahn R, Sievenpiper JL.

Diabetes Care. 2014 Apr;37(4):957-62

Auteur : KAHN R

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 56 - Juin 2014 - N56011 (Réf 4544)