L’implication supposée des boissons sucrées dans la prise de poids et « l’épidémie » d’obésité, a conduit, aux USA, à des initiatives parfois drastiques d’interdiction de certaines catégories de boissons. Dans son commentaire, l’auteur pointe ainsi quelques décalages entre la mise en œuvre des recommandations et les résultats escomptés. Il cite notamment l’exemple de l’interdiction du lait chocolaté dans les cafétérias de nombreuses écoles américaines, en raison de sa teneur jugée excessive en sucres ajoutés et qui a abouti à une baisse pure et simple de la consommation de lait chez les enfants scolarisés dans ces écoles.

Dans le cadre du travail d’élaboration de recommandations nutritionnelles pour la population américaine de 2010 (DGA, Dietary Guidelines for Americans) des experts, réunis en comités thématiques, se sont attachés à analyser la littérature scientifique selon une méthodologie rigoureuse afin de tirer des conclusions fondées sur des preuves (evidence-based review), en préalable à la rédaction de recommandations nutritionnelles. Quatre questions en relation avec les sucres et le poids sont plus particulièrement détaillées dans cet article : les sucres ajoutés (techniquement difficiles à estimer et donc généralement approchés par les apports en boissons sucrées), les édulcorants non caloriques, la relation entre la forme des aliments et le poids corporel, et enfin, l’impact des macronutriments sur la satiété.

La revue des publications disponibles et répondant aux critères scientifiques exigés, a retrouvé peu d’études démontrant un impact négatif des sucres ajoutés, approximés en épidémiologie par les boissons sucrées, sur la santé. La recommandation de substituer l’eau aux boissons sucrées repose plus – selon l’auteur – sur une réduction des calories consommées que sur un lien avéré entre apports en sucres et obésité.

Beverages and body weight: challenges in the evidence-based review process of the Carbohydrate Subcommittee from the 2010 Dietary Guidelines Advisory Committee

Slavin J. Nutr Rev.2012 Nov;70 Suppl 2:S111-120.



Auteur : SLAVIN J

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 51 - Mars 2013 - N51011 (Réf. 4771)