Gut microbiota fermentation of prebiotics increases satietogenic and incretin gut peptide production with consequences for appetite sensation and glucose response after a meal
Pour rechercher les effets d’une complémentation alimentaire par des prébiotiques, sur la satiété et les paramètres hormonaux qui y sont associés, une étude contrôlée randomisée en double-aveugle a été menée chez 10 volontaires sains. Pendant 14 jours, les sujets ont consommé matin et soir, soit un fructane (non digestible, mais fermentescible), soit de la maltodextrine (digestible, non fermentescible), en complément de leur repas habituel. À l’inclusion (J0) et le dernier jour (J14), après un rappel des aliments consommés des dernières 24 h et avant et/ou après un petit déjeuner servi ad libitum, les apports énergétiques, l’appétit, la fermentation (test respiratoire à l’hydrogène) et les taux sanguins de glucose, insuline et hormones intestinales ont été mesurés. Chez les sujets ayant consommé des prébiotiques versus de la maltodextrine, la fermentation par la flore colique était 3 fois plus élevée et la sensation de faim significativement diminuée après le repas. De plus, la réponse post-prandiale des taux de peptides intestinaux (glucagon-like et YY), régulateurs de l’appétit, étaient transitoirement augmentée et associée positivement au taux de fermentation (r = 0,85, p = 0,007). La glycémie post-prandiale était également plus basse et inversement corrélée au taux de fermentation colique (r = -0,73, p = 0,02).
Selon cette étude, la modulation de la fermentation colique interviendrait donc dans le contrôle de l’appétit et l’augmentation des peptides glucagon-like et YY induite pourrait jouer un rôle dans la baisse de la sensation de faim induite par les prébiotiques.
Gut microbiota fermentation of prebiotics increases satietogenic and incretin gut peptide production with consequences for appetite sensation and glucose response after a meal. CANI P., LECOURT E., DEWULF E., SOHET F. et al. Am J Clin Nutr, 2009, 90 : 1236-43

Auteur : Cani P., Lecourt E., Dewulf E., Sohet F. et al.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 38 - Décembre 2009 - N38004