Cette revue française met en avant la difficulté des scientifiques à s’ accorder sur le diagnostic clinique et l’ origine de l’ hypoglycémie dite fonctionnelle qui se caractérise par une glycémie inférieure à 3 mmol/l, 3 à 4 heures après un repas. Les cas d’ hypoglycémie fonctionnelle idiopathique sont en réalité très rares : ils peuvent s’ observer après une gastroectomie ou une chirurgie digestive haute ou encore lors d’ une déficience congénitale en enzymes du métabolisme des glucides. Cependant, le diagnostic de cette pathologie est la plupart du temps largement surestimé. Parmi les patients qui présentent des faibles taux de glucose sanguin après l’ ingestion d’ une solution de glucose, pour certains, la glycémie est toutefois normale après la consommation d’ un repas : le diagnostic de l’hypoglycémie réactive ne doit donc plus reposer sur les résultats du test de tolérance au glucose. Au cours d’épisodes symptomatiques, seulement 5% des cas sont associés à une glycémie inférieure à 2,8 mmol/l. Les symptômes de l’hypoglycémie réactive apparaissent d’ailleurs pour des seuils de glycémie supérieurs à 2,8 mmol/l. Bien qu’ il soit désormais certain que ce type d’ hypoglycémie n’ est pas due à une augmentation de la sécrétion d’ insuline, aucune étude n’ a réussi à mettre en évidence son origine. A ce sujet, plusieurs hypothèses ont néanmoins déjà été avancées comme une augmentation de la sensibilité à l’ insuline ou encore une diminution de la sécrétion d’ hormones de contre-régulation de la réponse insulinémique.

 

Hypoglycemia in adults. ML. Virally, PJ. Guillausseau. Diabetes & Metabolism, 1999, 25 : 477-490

Auteur : ML. Virally