Les effets néfastes de certains régimes amaigrissants pauvres en calories sont connus : envie irrésistible de manger, sensation de privation, épisodes de surconsommation, perturbation des mécanismes de faim et de satiété, reprise de poids à long terme… L’objectif de cette étude randomisée contrôlée chez 50 femmes québécoises effectuant un régime restrictif était de déterminer si des interventions basées sur des approches sensorielles influenceraient leurs attitudes et comportements de consommation. L’intervention incluait la participation à un groupe de travail sur des thèmes liés aux perceptions sensorielles des aliments et au plaisir de manger, l’hypothèse étant que les femmes du groupe interventionnel s’alimenteraient plus souvent pour des besoins physiques qu’émotionnels. Les femmes sélectionnées devaient avoir un poids stable au moins 2 mois avant le démarrage de l’étude, laquelle a duré 18 semaines dont 6 semaines d’intervention et 12 semaines post-interventionnelles. Les comportements et attitudes liées à l’alimentation étaient évalués à l’aide de questionnaires spécifiques validés, avant et après l’intervention sensorielle. Les résultats indiquent à la fin de l’étude une baisse significative de désinhibition chez les femmes du groupe d’intervention par rapport à celles du groupe contrôle, mais aussi chez les femmes du groupe d’intervention entre la fin et le début de l’intervention. Les femmes du groupe d’intervention montraient aussi une augmentation significative de la permission inconditionnelle de manger au cours de l’intervention.

Cette étude préliminaire a montré qu’une intervention basée sur une étude sensorielle des aliments semble être une stratégie prometteuse pour promouvoir une alimentation saine chez des femmes suivant un régime hypocalorique pour perdre du poids. De telles interventions semblent réduire les épisodes de consommation excessive et encourager la consommation d’aliments désirés lorsque la faim se présente.

Sensory-based nutrition pilot intervention for women.

Gravel K, Deslauriers A, Watiez M, Dumont M, Dufour Bouchard AA, Provencher V.

J Acad Nutr Diet. 2014 Jan;114(1):99-106

 

 


Auteur : GRAVEL K

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 56 - Juin 2014 - N 56004 (Réf 4537)