Il aura fallu plusieurs siècles pour comprendre les mécanismes sensoriels du goût. Grâce aus neurosciences, ceux-ci sont désormais décryptés. Si les nouvelles connaissances permettent de faire la part entre l’inné et l’acquis, entre le physiologique et le culturel, elles révèlent également que nous ne sommes pas tous égaux devant le goût.

 

Documents joints


Documents supports :
Grain de Sucre n°40