Le goût du sucré est inné et certains sont tellement accros au sucre que des chercheurs se sont demandé si ce n’était pas une drogue. Réponse négative, explique aujourd’hui France Bellisle, du Centre de recherche en nutrition humaine d’Ile-de-France.


Documents supports :
Nutrinews Hebdo