Première prise alimentaire de la journée, le petit déjeuner semble jouer un rôle important sur la santé, et en particulier sur le contrôle du poids, sans que les mécanismes en jeu soient encore clairement établis.
Deux chercheurs de l’université de Varsovie, en Pologne, se sont interrogés sur l’impact du petit déjeuner sur la prise de poids chez les enfants et adolescents européens. Dans un travail original, paru début 2010, ils ont revu et analysé 16 études transversales ou de cohorte publiées entre 1998 et 2009, réalisées dans 11 pays européens, auprès de 59 000 enfants ou adolescents, âgés entre 7 et 21 ans.
Sur les quatre études ayant évalué le lien entre petit déjeuner et IMC (Indice de Masse Corporelle), toutes ont montré que les enfants et adolescents sautant le petit-déjeuner avaient un IMC plus élevé.
Par ailleurs, les auteurs ont observé que l’absence de petit déjeuner entraîne un risque majoré de surpoids ou d’obésité chez les enfants et les adolescents des treize études analysées. Et cela, malgré es apports énergétiques quotidiens augmentés chez les enfants qui prennent un petit déjeuner.
Les conclusions de ce travail rejoignent les observations des experts internationaux : la consommation d’un petit déjeuner est associée à un risque réduit de surpoids et d’obésité chez les enfants et adolescents. Mais les auteurs insistent sur un point : il ne s’agit que d’observations, le lien de cause à effet n’est pas démontré et les facteurs de confusion nombreux (niveau d’activité physique, statut socio-économique, …).
A noter qu’en France, 85% des adultes consomment systématiquement un petit déjeuner (au moins un aliment ou une boisson) selon l’enquête INCA 2 – Enquête Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires (2006/2007). Cependant, la prise quotidienne du petit déjeuner chez les enfants (11-14 ans) est estimée à 71% et se réduit encore à 50% chez les adolescents de 15 à 17 ans.
Premier repas de la journée, moment de partage en famille, le petit déjeuner apporte l’énergie utile après une nuit de jeune…tout en protégeant possiblement d’une prise de poids. Une piste à ne pas négliger !   
 
Source : Szajewska H, Ruszczynski M. Systematic review demonstrating that breakfast consumption influences body weight outcomes in children and adolescents in Europe.Critical Review in Food Science and Nutrition. 50:113-9. (2010).