Chez l’animal de laboratoire, il y a suspicion de risque de développement d’un cancer associé à la consommation d’un composant du colorant « caramel », le 4-MEI, trouvé dans les boissons au cola et autres aliments. La limite maximale est d’ailleurs fixée à 250mg/kg dans l’Union Européenne.Le but de cette méta-analyse était d’examiner l’association entre la consommation de boissons gazeuses sucrées (avec des sucres ou des édulcorants artificiels) et le risque de cancer. L’analyse principale a été menée en analysant tous les risques relatifs de survenue de cancer, en comparant le plus haut et le plus bas quantile de consommation de boissons gazeuses sucrées.37 études fournissant 55 estimations indépendantes du risque de survenue de cancer et leurs consommations associées de boissons gazeuses sucrées ont été incluses dans cette méta-analyse. Ces estimations étaient basées sur 31 925 cas de cancer (15 639 dans les études rétrospectives et 16 286 dans les études prospectives). La majorité des études ont été menées en Amérique du Nord. Les résultats de la méta-analyse n’ont pas mis en évidence d’augmentation du risque de cancer associé à la consommation de boissons gazeuses sucrées. Des résultats similaires ont été observés lorsqu’une méta-analyse séparée a été réalisée sur les études prospectives et rétrospectives. En analysant les données d’estimation du risque par type de cancer, il n’y a pas eu non plus de preuve d’une augmentation du risque des cancers étudiés lorsque la plus haute dose de consommation a été comparée à la plus faible dose de consommation. Pour la boisson au cola, il n’y a pas été trouvé de risque accru de développer un cancer du pancréas sur la base de 3 études. Le nombre réduit d’études ou les faiblesses méthodologiques n’ont pas permis de conclure pour les autres types de cancer. L’ensemble des résultats n’a pas montré d’association entre la consommation de boissons gazeuses sucrées, incluant celles au cola, et le risque de développement du cancer.
Sweetened carbonated beverage consumption and cancer risk: meta-analysis and review.
Boyle P, Koechlin A, Autier P.
Eur J Cancer Prev. 2014 Sep;23(5):481-90 

Auteur : BOYLE P

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 58 - Décembre 2014 - N58012 (Réf 4574)