Le développement de l’obésité serait à l’origine d’une forme d’addiction psychologique et physiologique. Les chercheurs ont voulu comprendre pourquoi certains individus surconsomment des aliments, par plaisir plutôt que par survie, en dépit des conséquences sur la santé.

Le circuit mésolimbique dopaminergique, système de récompense qui joue un rôle critique dans la préférence pour les aliments hautement énergétiques, provoque des comportements alimentaires anormaux (hyperphagie), des troubles alimentaires et l’obésité. Ce circuit est activé aussi bien par les drogues que par la nourriture chez les humains et les animaux. L’hypothalamus est une région importante du contrôle de l’appétit. L’étude du syndrome de Prader-Willi, trouble génétique rare accompagné d’une dysfonction hypothalamique entraînant une hyperphagie et une obésité dès l’enfance, a montré que le cortex frontal et les régions limbiques/paralimbiques sont mis en cause dans cet appétit devenu aberrant. Les sujets atteints ont un nombre de cellules du noyau paraventriculaire (structure contrôlant l’appétit) réduit, ce qui explique que la satiété soit difficile à atteindre.

Le signal normal de faim est une réponse à la diminution d’énergie, c’est un mécanisme adaptatif de survie, mais il peut être déclenché par des signaux environnementaux ou mémorisés en dépit de la satiété. La neuro-imagerie fonctionnelle a permis de montrer des dysfonctionnements du cerveau et de son anatomie lors de comportements alimentaires excessifs : le cerveau de sujets obèses présente un profil de surconsommation alimentaire mais aussi de réduction de sa capacité à tirer plaisir des activités autres que la consommation alimentaire. Les chercheurs ont poursuivi leurs études par l’activation du cerveau en réponse à une injection aigue souscutanée de leptine à l’état de repos et après exposition à un stimulus. Outre les interventions nutritionnelles et comportementales, ces études devraient permettre d’identifier de nouveaux traitements pharmacologiques de l’obésité.

Food addiction and neuroimaging. Zhang Y, von Deneen KM, Tian J, Gold MS, Liu Y. Curr Pharm
Des. 2011;17(12):1149-57. N68005

Auteur : Zhang Y

Documents supports :
Brève Nutrition n°68 - Juin 2017 - N68005