On sait que le tissu adipeux viscéral joue un rôle important dans l’insulinorésistance et la stéatose hépatique. Une association entre masse du tissu adipeux viscéral et inflammation est également démontrée. Ces associations ne sont pas retrouvées avec le tissu adipeux sous-cutané.

L’hypertrophie du tissu adipeux mésentérique chez les patients atteints de la maladie de Crohn et dans certains modèles animaux d’inflammation intestinale, suggère que l’accumulation de tissu adipeux viscéral pourrait être favorisée par une augmentation de la perméabilité intestinale entraînant une fuite vers le mésentère d’antigènes d’origine intestinale.

Cette hypothèse semble confortée par une première expérimentation, conduite chez 67 femmes de poids normal. La perméabilité intestinale a été évaluée par le rapport sucralose/mannitol urinaire (S/M) mesuré après ingestion de ces deux sucres non digestibles. Entre 6 et 9 heures après l’ingestion, ce rapport était significativement corrélé au tour de taille, indicateur indirect de la masse adipeuse intra-abdominale ; plus la perméabilité intestinale était grande, plus le tour de taille était important.

Une seconde expérimentation (55 femmes) a montré que le rapport S/M des urines collectées entre 6 et 12 heures après ingestion était positivement corrélé à la masse adipeuse viscérale mesurée par scanner et au contenu adipeux hépatique mesuré par absorptiométrie bioénergétique à rayons X, mais pas au tissu adipeux sous-cutané.

Ces résultats mettent en évidence la contribution importante de la perméabilité intestinale dans les liens entre alimentation, microbiote intestinal, inflammation et perturbations métaboliques associées.

Intestinal permeability is associated with visceral adiposity in healthy women. Gummesson A., Carlsson L.M.S., Storlien L.H., Bäckhed F., Lundin P., Löfgren L., Stenlöf K., Lam Y.Y., Fagerberg B., Carlsson B. Obesity 2011, vol. 19, No 11, pp. 2260-2282.

Auteur : GUMESSON A.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 47 - Mars 2012 - N47011 (Réf4710