Oligofructose promotes satiety in healthy human : a pilot study

L’oligofructose (OFS) pourrait réduire les apports énergétiques et augmenter le rassasiement après certains repas, selon une étude croisée réalisée en simple aveugle. Pour cela, dix volontaires sains, randomisés, reçoivent au petit-déjeuner et au dîner, 8g d’OFS ou 8g de Maltodextrine (placebo) pendant 2 périodes de 2 semaines. A la fin de chaque période, les sensations de rassasiement, faim, plénitude, et de consommation alimentaire prévisionnelle ont été évaluées sur une échelle analogue visuelle avant et pendant la période suivant chaque repas, tandis que la prise alimentaire était enregistrée chaque jour et analysée en termes d’apports en énergie, macronutriments et fibres. Comparativement au régime placebo, l’OFS augmente significativement la satiété (p=0,045) après les repas au cours desquels il est consommé (petit-déjeuner et dîner) mais n’a d’effet inhibiteur sur la faim (p=0,04) et la consommation prospective d’aliments (p=0,05) qu’après le dîner. De plus, le régime OFS induit une légère diminution des apports énergétiques journaliers (-5%, p=0,05) par rapport au placebo, les apports étant significativement moindres après le petit-déjeuner (p=0,01) et le déjeuner (p=0,03). L’oligofructose pourrait donc aider à promouvoir une balance énergétique légèrement négative chez des individus en bonne santé ayant une alimentation sans contrainte. Néanmoins, compte tenu de la petite taille de l’échantillon et des significativités peu convaincantes (p=0,05), ces résultats nécessitent d’être confirmés dans une étude plus longue et sur un plus grand nombre d’individus.


Oligofructose promotes satiety in healthy human: a pilot study. CANI P.D., JOLY E., HORSMANS Y., DELZENNE N.M. Eur J Clin Nutr, 2006, 60 : 567-72

Tags: ,

Auteur : Cani P.D, Joly E, Horsmans Y, Delzenne N.M

Documents supports :
Brève Nutrition N° 29 - Octobre 2006 - N29003