INTERVIEW – Dans un entretien au Figaro, Jean-Philippe Girard, qui dirige l’Association nationale des industriels de l’alimentaire (Ania), analyse l’évolution de notre consommation et son impact sur les entreprises du secteur.

LE FIGARO – En 50 ans, la part de l’alimentaire dans le budget des ménages est passée de 35 % à 20 %. Dans le même temps, les Français n’ont jamais autant regardé ce qu’ils avaient dans leur assiette… Comment l’expliquez-vous?


Jean-Philippe Girard – Depuis 50 ans, les dépenses contraintes liées aux transports et au logement, ainsi que les dépenses liées aux loisirs ont considérablement augmenté, diminuant mécaniquement la part de l’alimentation dans le budget des ménages. Les consommateurs français développent un rapport privilégié et exigeant à leur alimentation, qu’elle soit liée à leur santé, à leur plaisir ou à leur vie sociale. Il existe une réelle tendance de fond au «bon pour soi». 88% des Français considèrent qu’une alimentation saine et variée constitue la meilleure manière de préserver leur santé et 75% se disent fiers de nos produits et savoir-faire régionaux, selon l’édition 2015 de notre baromètre ANIA/Opinion Way («Les Français et l’alimentation»)…


Pour lire la suite: http://www.lefigaro.fr/conso/2015/10/09/05007-20151009ARTFIG00007-l-alimentation-est-davantage-tournee-vers-un-plaisir-responsable-hedoniste-et-convivial.php