Concept of fat balance in human obesity revisited with particular reference to de novo lipogenesis

 

Cette revue fait le point sur le concept de balance lipidique, notamment le rôle de la lipogenèse de novo (LDN) à partir des glucides et sa contribution au développement de l’obésité. La balance lipidique est définie par l’apport total de lipides métabolisables exogènes et issus de la LDN à partir de précurseurs non lipidiques (glucides notamment), moins l’oxydation des lipides dans tout le corps. L’obésité survient lorsque cette balance reste positive pendant un certain temps. L’étude du rôle de la LDN totale dans la balance lipidique est difficile car sa mesure est partielle et indirecte.

Dans les conditions d’alimentation iso-énergétique, la LDN n’affecte pas la balance lipidique, car elle est compensée par l’oxydation lipidique. La consommation d’une alimentation hyperglucidique provoque immédiatement l’oxydation des glucides et leur stockage sous forme de glycogène mais active très peu la LDN, tandis qu’une alimentation hyperlipidique conduit au stockage des lipides exogènes sans oxydation. La LDN ne peut donc devenir la voie majeure de synthèse lipidique que si les apports glucidiques couvrent plus de 100% des besoins énergétiques. Les stocks de glycogène sont alors saturés, et le gain lipidique proviendrait d’une LDN augmentée, d’une baisse d’oxydation des lipides au profit des glucides et du stockage des lipides exogènes.

Chez les obèses, selon plusieurs études, la surconsommation de glucides ne stimulerait ni la LDN ni les enzymes lipogéniques du tissu adipeux.

Le rôle de la LDN reste donc à clarifier, notamment sa présence éventuelle dans d’autres tissus que le foie et le tissu adipeux.


Concept of fat balance in human obesity revisited with particular reference to de novo lipogenesis. Y. Schutz. Int J of Obesity, 2004, 28 : S3-S11


Auteur : Y. Schutz

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 26 - Mai 2005 / N26004