L’intérêt métabolique des aliments à faible index glycémique (IG) ou à charge glycémique basse (CG = IG x quantité d’aliment considéré) semble clair pour des sujets insulinorésistants ou diabétiques. On connaît mal, en revanche, l’impact de ces paramètres, mesurés pour des repas complets, sur la sensation de faim et sur la satiété.

Afin d’approfondir cette question, cette étude, randomisée et en crossover, a soumis 26 sujets sains (âge moyen : 43,5 ± 14,7 ans), en surpoids ou obèses (indice de masse corporelle moyen : 29 ± 2,8 kg/m²), à 4 régimes alimentaires différents : teneur en glucides élevée (TH), ou basse (TB), index glycémique haut (IGH) ou bas (IGB). Chaque journée d’alimentation test (petit-déjeuner, déjeuner et dîner, sur 12 h) était séparée de la suivante par un délai de 3 jours minimum. Des prélèvements sanguins avaient lieu à intervalle régulier, pendant les 12 h, afin de déterminer le profil glycémique post-prandial et l’insulinémie (mesure de l’aire sous la courbe, AUC). Enfin, les sensations subjectives d’appétit, de rassasiement et de satiété étaient mesurées par une échelle visuelle analogique.

Les données de cette expérimentation ont montré que les régimes alimentaires d’index glycémique bas permettaient d’obtenir, sur une journée de 12 h, une AUC plus faible pour la glycémie et l’insulinémie post-prandiales, indépendamment de la teneur en glucides (p < 0,0001 pour chaque comparaison des régimes 2 à 2), confirmant les résultats de différentes études existantes. En revanche, il n’a été rapporté aucun effet sur les sensations de faim, de rassasiement et de satiété.

Au final, les auteurs concluent que des repas variés, à faible index glycémique, sont efficaces pour assurer un contrôle de la glycémie et de l’insulinémie post-prandiales chez des sujets obèses ou en surpoids mais sans impact sur le rassasiement.

Reducing the glycemic index or carbohydrate content of mixed meals reduces postprandial glycemia and insulinemia over the entire day but does not affect satiety.

Liu A.G., Most M.M., Brashear M.M., Johnson W.D., Cefalu W.T., Greenway F.L.

Diabetes Care, 2012, vol. 35, No. 8, pp. 1633-1637.




Documents supports :
Brèves Nutrition N° 50 - Décembre 2012 - N50008 (Réf. 4753)