Un des effets secondaires des régimes pauvres en graisses et riches en glucides, est l’élévation des triglycérides après les repas. Un tel régime a été testé chez 9 hommes jeunes normoglycémiques faisant ou non 30 minutes d’exercice modéré (tapis roulant à 60 % de leur VO2 max) chaque jour pendant 3 jours. Le régime riche en glucides élève de 30 % environ les triglycérides post-prandiaux, comparé à une alimentation normale. L’exercice abolit cette augmentation. On peut, grâce à un exercice adapté, espérer obtenir des bénéfices cardiovasculaires de régimes pauvres en graisse et riches en glucides.

 

Exercice prevents the augmentation of postprandial lipaemia attributable to a low-fat high-carbohydrate diet. British J. of Nutrition, 2001 86 : 197-205 Koutsari C.

Auteur : Koutsari C.