Le choix des substrats pour l’oxydation au cours d’un exercice physique prolongé d’intensité modérée (120 minutes à 64% de VO2 max) dépend des réserves de glycogène musculaire disponibles. Un pré-régime pauvre en glucides pendant 2 jours (27% de l’AET) destiné à réduire les réserves de glycogène du muscle, suivi d’un apport de 200 g de glucides répartis avant et pendant l’effort, favorise une oxydation plus importante des lipides et du glucose exogène* par rapport à un pré-régime riche en glucides (80% de l’AET). Ce phénomène permet de compenser les faibles réserves de glycogène du muscle. Pour le pré-régime hyperglucidique, l’ énergie consommée au cours de l’ effort provient principalement de l’ oxydation des glucides endogènes, issus du glycogène du muscle. En revanche, la proportion des protéines dans l’ oxydation globale des substrats reste inchangée quelque soit le type d’ alimentation avant l’ exercice. * directement apporté par l’alimentation Oral [13C] glucose oxidation during prolonged exercise after high- and low-carbohydrate diets F. Péronnet, N. Rhéaume, C. Lavoie, C. Hillaire-Marcel, D. Massicotte Université du Québec, Montréal, Canada J. Appl. Physiol., 1998, 85 (2) : 723-730

Auteur : F. Péronnet