Ambulatory blood glucose measurement, dietary composition and physical activity levels in otherwise healthy women reporting symptoms that they attribute to hypoglycaemia

Bien que l’hypoglycémie réactive postprandiale (HGR) (taux de glycémie <3,3 mmol/l ou 55 mg/dl) soit rare chez les sujets sains, quelques se plaignent de symptômes évoquant une hypoglycémie (malaises, tremblements, faim…). Une étude a évalué leur réalité biochimique chez des patientes saines rapportant de tels troubles plus d’une fois par semaine (groupe HGR, n=30), par rapport à une population contrôle asymptomatique (n=18). Les participantes ont rapporté pendant 7 jours leur consommation alimentaire et leur niveau d’activité physique, et ont mesuré leur glycémie par prélèvement au doigt 3h après les repas, et pour le groupe HGR, lors des symptômes. Chez les contrôles, le pourcentage de sujets ayant eu des glycémies < 3,3 mmol/l n’était pas différent de celui observé dans le groupe HGR en période asymptomatique (2,3% vs 1,8%). De plus, bien que la glycémie post-prandiale moyenne ait été significativement plus basse dans le groupe HGR que dans le groupe contrôle, en périodes asymptomatique et symptomatique (4,66±0,08 et 4,18±0,1 mmol/l vs 5,05±0,11 mmol/l, p<0,01 et p<0,001) elle restait ≥3,3 mmol/l. En période symptomatique, la survenue de symptômes en moyenne 2,6±0,13 h après le repas, pouvait s’expliquer par une dépense physique plus élevée et des apports énergétiques insuffisants par rapport aux contrôles (respectivement, 1,64±0,04 vs 1,5±0,03 multiples de la dépense énergétique au repos, p<0,05 et 7901±,11 vs 9332±227kJ, p<0,001). Bien qu’ayant une glycémie significativement plus basse, les sujets symptomatiques HGR n’ont donc pas de réelle hypoglycémie mais leur activité physique élevée et leurs apports caloriques plus faibles peuvent être la cause des symptômes.


 

Ambulatory blood glucose measurement, dietary composition and physical activity levels in otherwise healthy women reporting symptoms that they attribute to hypoglycaemia. SIMPSON E.J., HOLDSWORTH M., MACDONALD I.A. British Journal of Nutrition, 2006, 95 : 1127-33


Auteur : Simpson EJ; Holdsworth M; Macdonald IA

Documents supports :
Brève Nutrition N° 31 - Octobre 2007 -N31010