Les préadolescents en surpoids ou obèses manquent-ils d’autocontrôle vis-à-vis de l’alimentation ? C’est en fait l’hypothèse de travail des auteurs de cette série pratiquée au sein d’un échantillon de 59 préadolescents de 8 à 12 ans en majorité obèses (73%). Ils ont ainsi soumis les participants à un programme d’intervention sur l’obésité (« Healthy Hawks »), d’une durée de 12 semaines, portant sur l’éducation et le comportement. À chaque participant était assigné un objectif hebdomadaire qui, s’il était atteint, lui permettait de gagner un point. Ce point pouvait être librement échangé contre un petit cadeau ou conservé pour être échangé plus tard, avec d’autres points, contre un lot de plus grande valeur. Les auteurs ont étudié rétrospectivement les pourcentages de points économisés par les sujets sur la période d’intervention, et les ont confrontés aux percentiles de l’indice de masse corporelle (IMC). Les résultats de cette étude – la première menée dans des conditions de vie courante – ont montré que le percentile correspondant aux IMC élevés était significativement associé à une moindre tendance à l’économie des points gagnés. De la même façon, les préadolescents obèses, comparés à ceux en surpoids ou de poids normal, avaient conservé moins de points que les deux autres catégories confondues. En conclusion, les auteurs estiment que de tels résultats pourraient orienter des recherches vers des méthodes et des stratégies permettant aux jeunes obèses d’acquérir un meilleur autocontrôle.



Ability to delay gratification and BMI in preadolescence. Bruce A.S., Black W.R., Bruce J.M., Daldalian M., Martin L.E., Davis A.M.Obesity, 2011, 19, 5 : 1101-2

 

Tags:


Documents supports :
Brèves Nutrition N° 45 - Septembre 2011 - N45012 (Réf 4681)