Genetic variant in the glucose transporter type 2 is associated with higher intakes of sugars in two distincts populations
Le polymorphisme dans le gène du transporteur GLUT-2 (Thr110Ile) qui augmente le risque de diabète de type 2, est-il également associé à des différences de consommation des sucres ou autres glucides disponibles ? Pour le savoir, une évaluation des apports alimentaires habituels a été réalisée en enregistrant les consommations sur 3 jours en 2 occurrences séparées de 15 jours chez 127 diabétiques de type 2 non traités (groupe 1) et en utilisant un questionnaire de fréquence alimentaire du mois passé chez des sujets sains (Groupe 2). Un génotypage a été effectué pour détecter le polymorphisme Thr110-Ile. Dans le groupe 1, 20% des sujets possédaient la mutation Ile dont 17 hétérozygotes et 3 homozygotes. Dans les 2 enregistrements, ces sujets ont rapporté consommer significativement plus de sucres (112±9 vs 86±4 g/j, p=0,01 et 111±8 vs 82±4 g/j; p=0,003) et de glucides disponibles (246±14 vs 203±7 g/j; p=0,009 et 255±14 vs202±7 g/j, p=0,001) par rapport aux sujets Thr/Thr. Les apports protéiques, lipidiques et d’alcool n’étaient pas modifiés. Dans le groupe 2, 468 étaient Thr/Thr et 109 portaient l’allèle Ile. Ceux-ci avaient un IMC significativement plus élevé (p =0,02) et, comme dans la population diabétique, consommaient plus de sucres (131±5 vs 115±3 g/j, p=0,007). Ainsi, le polymorphisme du gène GLUT-2 est associé à une consommation supérieure de sucres. Ces observations suggèrent qu’il joue un rôle dans la perception du glucose permettant de moduler les apports alimentaires, ce qui pourrait expliquer les préférences de certains sujets pour les aliments riches en sucres.
Genetic variant in the glucose transporter type 2 is associated with higher intakes of sugars in two distincts populations. ENY K.M. et al.

Physiol Genomics, 2008, 33 : 355-60

Tags:

Auteur : K.M. Eny et al.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 35 - Avril 2009 - N35005