Le sucre est un bon vecteur de supplémentation dans les pays en développement de l’ Amérique centrale et du Sud où il est utilisé pour combattre les carences légères en Vitamine A. Il est en effet assez stable, consommé en quantités similaires par toute la population et la supplémentation en Vitamine A n’ augmente pas son coût substantiellement. Le sucre supplémenté en Vitamine A est un mélange de sucre de rétinyl palmitate, d’ huile végétale et d’ antioxydants. Une préparation mère concentrée 1000 fois est d’ abord préparée puis diluée pour obtenir le sucre supplémenté. Le produit obtenu est stable et ne change pas le goût des aliments sauf pour le café auquel il donnerait un arrière-goût médicinal. Des études menées auprès de différents groupes de sujets (femmes allaitantes, populations isolées déficientes en vitamine A, adultes normaux) montrent son efficacité puisque l’ apport de sucre supplémenté pendant 3 mois augmente significativement la concentration de Vitamine A plasmatique des sujets. Le programme de supplémentation par le sucre établi en Amérique centrale et du Sud est d’ un bon rendement en termes d’ efficacité (baisse de 15 à 35% de la prévalence des carences légères) et de coût (méthode la moins chère avec 0,40$/personne/an). En revanche, l’ application d’ un tel programme en Inde reste difficile car la consommation varie largement en fonction des états. Efficacy and effectiveness of fortification of sugar. Sivakumar-B. Cooperative-Sugar, 33 (7) 559, 561 ref=3 ISSN: 0971-877X, 2002.