Chez les femmes, la consommation de sucre n’ augmente pas le risque de développer un diabète de type 2. C’ est ce qu’ ont conclu les auteurs de cet article, après avoir étudié les résultats de la grande étude américaine sur la santé des femmes (Women’ s Health Study). 39.345 femmes de plus de 45 ans ont rempli un questionnaire semi-quantitatif concernant leur alimentation. Le principal résultat qui en est ressorti, était le développement du diabète de type 2 dont le facteur prédictif était la consommation de sucres tels que saccharose, fructose, lactose et glucose. Des 222.521 personnes-années suivies, 918 cas de diabète de type 2 ont été relevés. Cependant, après ajustement des autres facteurs de risque, les risques relatifs estimés de développer un diabète pour les quintiles de consommation de sucres les plus élevés par rapport aux quintiles les plus bas, sont de 0,84 pour le saccharose, 0,96 pour le fructose, 1,04 pour le glucose et 0,99 pour le lactose. La consommation de sucres n’ aurait donc pas d’ effet préjudiciable sur la prévention primaire du diabète de type 2. Les auteurs soulignent que le sucre peut être incorporé dans les limites d’ un apport énergétique raisonnable dans une alimentation saine et équilibrée, conformément aux nouvelles recommandations de l’ ADA (article N21008).

 

 

Le sucre n’est pas un facteur de risque de diabète de type 2 chez les femmes. Diabetes Care, 2003, 26 : 1008-1015

Auteur : Sok-Ja Janket et al.