Sensory-spécific satiety is impervious to the tasting of other foods with its assessment

Le concept de rassasiement sensoriel spécifique (RSS) décrit la diminution progressive, jusqu’au rassasiement, du plaisir tiré de la consommation d’un aliment déterminé alors que le plaisir lié à d’autres aliments présentant des caractéristiques sensorielles différentes n’est pas affecté. Un débat non résolu concerne le ou les facteurs sous-jacents à l’origine de ce phénomène : s’agit-il d’une simple habituation ou d’autres processus sont-ils en jeu ? Dans le premier cas, l’introduction de stimuli parasites (consommation d’autres aliments) devrait facilement permettre la déshabituation. Or, les résultats d’une étude récente effectuée avec la participation de 57 étudiants ne vont pas dans ce sens. Les sujets ont dû, lors d’une phase de pré-test de 3 minutes, évaluer le caractère hédonique de 4 bouchées de chocolat au lait, de cracker au fromage, de yaourt aux fruits, et de pommes chips. Les sujets utilisaient une échelle d’évaluation graduée de 0 (« j’ai beaucoup détesté ») à 100 (« j’ai beaucoup aimé »).Lors de la phase suivante, dite de test, les participants devaient consommer l’un des 4 aliments, sélectionné au hasard, jusqu’à en être rassasiés. Cette phase durait au maximum 10 min.Une phase de post-test, identique au pré-test, suivait immédiatement après. Durant cette dernière phase, les aliments devaient être évalués dans un ordre imposé, les sujets étant répartis en 2 groupes : Groupe TFF (test food first) : l’aliment ayant fait l’objet du test de RSS était le premier évalué.

Groupe TFL (test food last) : l’aliment ayant fait l’objet du test de RSS était le dernier évalué.Les résultats ont montré que le fait d’intercaler d’autres aliments (groupe TFL) n’a au aucun effet sur le RSS. Il est donc peu probable que le RSS soit lié à un phénomène d’habituation.

* En psychologie, l’habituation constitue une forme d’apprentissage. Elle consiste en la diminution graduelle (et relativement prolongée) de l’intensité ou de la fréquence d’apparition d’une réponse suite à la présentation répétée ou prolongée du stimulus l’ayant déclenchée.


Sensory-specific satiety is impervious to the tasting of other food with its assessment. SNOEK H.M. , HUNTJENS L. ,  VAN GEMERT L.J., DE GRAAF C., WEENEN H. Appetite, 2004, 80 : 823-31

Tags:

Auteur : Havermans R.C., Siep N., Jansen A.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 43 - N43005