Comme l’homme, le cochon a une attirance innée pour la saveur sucrée. L’objectif de cette étude a été d’évaluer l’impact de l’exposition à long terme à des solutions glucidiques sur le comportement alimentaire et la croissance de porcelets sevrés. La préférence innée des porcelets a été évaluée le 14ème jour qui a suivi le sevrage. Les animaux ont pu choisir pendant 3 minutes soit une solution sucrée à 2% de saccharose soit une solution protéique à 2% de plasma animal. Une plus forte consommation et préférence de la solution glucidique ont été confirmées. Du 14ème au 26ème jour post sevrage, les porcelets ont été exposés ad libitum à de l’eau (groupe contrôle) ou à une solution glucidique, soit à 16% de saccharose (groupe expérimental de l’expérience 1) soit à 16% de maltodextrine, un polymère de sucre avec un pouvoir sucrant très faible (groupe expérimental de l’expérience 2), en complément de leur alimentation. Les porcelets exposés aux solutions glucidiques concentrées ont bu plus de cette solution que ceux du groupe contrôle consommant de l’eau. De plus, leur consommation alimentaire et leur gain de poids ont été réduits. Le 26ème jour post sevrage, un test de préférence entre une solution diluée à 2% de saccharose ou 2% de plasma animal, identique au test initial, a été mené. Les porcelets du groupe contrôle ont maintenu leur préférence pour la solution de saccharose. En revanche, les porcelets préalablement exposés à une des solutions glucidiques concentrées ont étonnamment préféré la solution protéique.

Les 27ème et 28ème jours post sevrage, les porcelets ont été soumis à un test durant lequel une seule des deux solutions, glucidique ou protéique, leur a été présentée chaque jour. Les porcelets du groupe contrôle ayant reçu le supplément d’eau ont montré une appétence plus élevée pour la solution glucidique que pour la solution protéique. Au contraire, l’appétence pour la solution protéique a été plus importante dans les groupes ayant reçu préalablement les solutions glucidiques concentrées et l’appétence pour la solution diluée de saccharose a été plus faible que pour la solution protéique.

Cette étude met en évidence que le comportement alimentaire de porcelets sevrés est affecté par une exposition à long terme de solutions glucidiques concentrées. Il est observé une réduction de la consommation alimentaire et de la croissance ainsi qu’une réduction de la préférence innée et de l’appétence pour des solutions diluées glucidiques en faveur de solutions diluées protéiques.

Effect of a long-term exposure to concentrated sucrose and maltodextrin solutions on the preference, appetence, feed intake and growth performance of post-weaned piglets.

Guzmán-Pino SA, Solà-Oriol D, Figueroa J, Dwyer DM, Pérez JF.

Physiol Behav. 2015 Jan 9;141C:85-91. doi: 10.1016/j.physbeh.2015.01.009. [Epub ahead of print]

Auteur : Guzman-Pino

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 60 - Juin 2015 - N60003