La prise des repas est en France un moment important dans la journée. Le modèle des 3 repas par jour est suivi par une majorité de Français. Malgré tout, des évolutions de comportements alimentaires ont été détectées, particulièrement une diminution de la fréquence du petit déjeuner, une proportion croissante de repas pris seuls et une simplification des repas au niveau du contenu. L’objectif de cette étude a été d’examiner le « modèle français » de comportement alimentaire chez des adultes, en identifiant et caractérisant des types distincts d’habitudes alimentaires et leurs liens avec les variables sociodémographiques et comportementales.

Les analyses ont été basées sur les données de 2010 de la cohorte SIRS (“Santé, inégalités et ruptures sociales”), représentative de la population adulte de la région parisienne. Les caractéristiques des repas ont été catégorisées pour identifier les différents types de comportement alimentaire.

Cinq types de comportement ont été identifiés. Les trois premiers suivent le traditionnel modèle des « 3 repas par jour », avec des différences dans le lieu de consommation et les interactions sociales principalement liées aux contraintes de temps et d’âge :

–          1er type « 3 repas, souvent à l’extérieur » (29%) : repas pris surtout au travail ou au restaurant avec des collègues ou des amis, en discutant.

–          2nd type « 3 repas, seul à la maison » (22%) : repas pris surtout à la maison, seul, devant la télévision ou en écoutant la radio.

–          3ème type « 3 repas, à la maison, en famille » (23%) : repas pris surtout à la maison en famille. C’est le type le plus proche du modèle traditionnel français.

Des différences plus marquées ont été observées dans les 2 autres types de comportement avec prédominance de 2 repas par jour (déjeuner et diner) :

–          4ème type « 1 ou 2 repas, à la maison devant la télévision » (15%) : repas pris souvent à des horaires irréguliers, à la maison, en famille, devant la télévision.

–          5ème type « 2 repas, souvent à l’extérieur » (10%) : repas pris à l’extérieur, au travail ou au restaurant, dans un contexte social, en discutant.

Alors que 66% des adultes de l’étude prennent toujours les 3 repas par jour traditionnels, un quart de la population étudiée dévie de ce modèle en « sautant » le petit déjeuner. Cela concerne surtout les jeunes, célibataires, correspondant à 2 profils sociologiques différents : soit des personnes ayant un bas salaire ou au chômage, soit de jeunes actifs, intégrés, ayant des contraintes de temps liées à leur travail.

Cette étude a mis en évidence des types de comportements alimentaires qui s’éloignent du modèle traditionnel français de 3 repas par jour, avec une adaptation au style de vie urbain moderne influencée par l’évolution de la société française. Cette modification du modèle alimentaire perturbera-t-elle l’état de santé des Français ? L’avenir nous le dira.

Is there still a French eating model? A taxonomy of eating behaviors in adults living in the Paris metropolitan area in 2010.

Riou J, Lefèvre T, Parizot I, Lhuissier A, Chauvin P.

PLoS One. 2015 Mar 3;10(3):e0119161.

Auteur : RIOU J

Documents supports :
Brèves Nutirtion N° 60 - Juin 2015 - N60007