Fructose and glucose co-ingestion during prolonged exercise

Quelle que soit la quantité de glucose ingérée au cours de l’effort, le taux maximum d’oxydation des glucides exogènes se situe aux alentours de 1 g/min. Il a été montré qu’une consommation de fructose ajoutée à celle du glucose au cours de l’effort permet d’augmenter ce taux d’oxydation, mais les raisons de cette augmentation ne sont pas connues. L’ingestion simultanée de fructose et de glucose augmente le taux plasmatique de lactate, lequel est oxydé par les muscles actifs au cours de l’effort. Le devenir métabolique du glucose, du fructose et du lactate a été étudié chez 70 athlètes soumis à 3 tests successifs d’endurance sur bicyclette (120 min à environ 60% de la VO2max, correspondant au maximum de consommation d’oxygène) et consommant 1,2 g de glucose/min plus 0,8 g de glucose ou de fructose par minute. Les résultats ont confirmé que lors de l’effort, le fructose ajouté au glucose augmente l’oxydation globale des glucides ainsi que la production et l’oxydation du lactate. La néoglucogenèse issue du fructose a pris une importance significative. Comme le lactate est oxydé par le muscle squelettique au travail au cours de l’exercice, cette étude montre que l’ingestion simultanée de fructose et de glucose permet non seulement d’augmenter l’oxydation des glucides au-delà de ce que permet le seul glucose, mais constitue également une source d’énergie supplémentaire pour le muscle au cours de l’effort.

 

Auteur : Lecoultre V., Benoit R., Carrel G., Schutz Y., Millet G.P., Tappy L., Schneiter P.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 43 - Avril 2011 - N43015