Marine Desorge, chargée de mission sur l’alimentation à la CLCV*

Auditionnée par la commission des Finances, Marine Desorge n’est pas convaincue par une surtaxation des produits sucrés.

 

Faut-il taxer les produits gras et sucrés ?

MARINE DESORGE. Non. Cela ne sert à rien. Ce n’est pas quelques centimes de plus qui vont inciter la population à changer ses habitudes vis-à-vis de produits pour lesquels le principal déterminant n’est pas le prix. Autre point important, de nouvelles taxes handicapent forcément les ménages les plus modestes. Alors que ce sont ces mêmes ménages qui sont à la fois les plus exposés aux problèmes d’obésité et pour lesquels l’alimentation est un poste qui pèse sur le budget.

 

Lire la suite en ligne : http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/cela-handicape-les-plus-modestes-22-06-2016-5903557.php