L’ajout de 40 g de lipides à une ration contenant 84,5 g de glucides diminue nettement la glycémie post-prandiale et l’insulinémie après 30 minutes, puis les augmente de 50 % après le repas suivant, par rapport à la ration glucidique associée à des substituts de lipides. Ces effets seraient notamment dus dans un premier temps au retard de la vidange gastrique, puis à la diminution de la mobilisation de glucose sanguin en raison de fortes concentrations de lipides circulants. La mesure comparée de l’effet de 3 types de lipides (triglycérides à moyenne chaîne, à longue chaîne monoinsaturée type huile d’olive et à longue chaîne saturée type lard) sur la satiété a révélé l’effet supérieur des TG à moyenne chaîne, probablement lié à l’augmentation (x6) du taux plasmatique de -hydroxybutyrate jusqu’au repas suivant.

 

Influence of medium-chain and long-chain triacylglycerols on the control of food intake in men. V. Van Wymelbeke, A. Himaya, J. Louis-Sylvestre, M. Fantino. Am. J. Clin. Nutr., 1998, 68 : 226-234

Auteur : A. Himaya