Alors qu’au début du 19 e siècle toute l‘Europe cherche à produire du sucre « indigène », la visite de Napoléon 1er à la sucrerie de Benjamin Delessert et les décrets impériaux qui en découleront représentent une étape décisive, faisant de 1812 l’année de naissance symbolique de la filière betterave-sucre française. Deux cents ans plus tard, celle-ci célèbre une vision qui, de succès en bouleversements, a conduit la France vers une solide position de leader mondial du sucre de betterave. Retour sur une saga unique dans l’histoire de l’agro-industrie nationale.

Documents joints


Documents supports :
Grain de Sucre N° 26