L’évolution des disponibilités énergétiques alimentaires impacte-t-elle le poids moyen des populations ? Pour le savoir, les auteurs ont collecté les données de disponibilités énergétiques de la FAO sur 24 pays à revenu élevé, 27 pays à revenu intermédiaire et 18 pays à faible revenu. Les changements de poids ont été déterminés par des études appariées, espacées d’au moins quatre années sur la période de 1971 à 2010.

Les besoins caloriques des populations au moment des enquêtes ont été calculés en tenant compte du niveau d’activité physique. Enfin, à l’aide d’un modèle expérimental, les auteurs ont estimé le changement de l’apport calorique qui pourrait correspondre théoriquement aux changements observés du poids moyen. Les résultats ont montré que dans 56 pays, une augmentation de la disponibilité énergétique alimentaire a été associée à une augmentation du poids moyen. Dans 45 pays, l’augmentation de la disponibilité énergétique alimentaire a été plus importante que l’augmentation de l’apport calorique déduit du modèle. L’association entre l’évolution de la disponibilité énergétique alimentaire et le changement de poids a été statistiquement significative, de manière générale et dans les pays à revenu élevé (P < 0,001).
 Les auteurs soulignent cependant certains biais : non prise en compte des pertes et gaspillages alimentaires dans l’estimation de la disponibilité énergétique, manque de données chez les hommes, non prise en compte d’un possible changement de niveau d’activité de la population-cible. En conclusion, ces résultats suggèrent que l’accroissement de la disponibilité énergétique alimentaire suffit à expliquer les augmentations du poids moyen de la population, notamment dans les pays à revenu élevé. Compte tenu de la transition nutritionnelle et d’une baisse probable de l’activité physique, ces observations devraient bientôt concerner les populations à revenus intermédiaires et faibles. Des efforts politiques sont donc nécessaires pour favoriser des environnements et des systèmes alimentaires plus sains et ainsi stopper la croissance mondiale de l'obésité avant 2025.

Increased food energy supply as a major driver of the obesity epidemic: a global analysis.

Vandevijvere S, Chow CC, Hall KD, Umali E, Swinburn BA.

Bull World Health Organ. 2015 Jul 1;93(7):446-56.

Auteur : VANDEVIJVERE S

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 62 - Décembre 2015 - N62013