Le sucre augmente-t-il le risque de cancer du pancréas ? Pour le savoir, une étude observationnelle cas-témoin a été menée sur une population de 532 cas de cancers pancréatiques versus plus de 1700 contrôles correspondants. Les participants ont répondu à un questionnaire alimentaire concernant leur fréquence de consommation (en portions/jour) d’aliments sucrés (chocolat, barres, bonbons, confitures, sirops…) et de boissons (gazeuses ou non, sucrées ou non), pendant l’année précédant leur cancer pour les cas, ou le moment de l’étude pour les témoins. Les résultats analysés dans des modèles de régression logistique multivariée montrent que, chez les hommes seulement, une consommation élevée de sucreries (plus d’1 portion/jour versus rarement/jamais) augmente de 1,9 fois le risque de cancer pancréatique (IC95 % :1,0-3,6), aucune association n’étant observée chez les femmes. Après correction pour les facteurs confondants, ce risque augmenté semble d’ailleurs limité aux fumeurs, aux obèses et à ceux qui ne font pas d’exercice. Quant aux boissons sucrées, elles n’augmentent en rien le risque de cancer pancréatique, contrairement aux boissons basses-calories (excepté café, thé, eau) qui augmentent de 50-80 % ce risque chez les hommes. Enfin, parmi les sucres simples saccharose, fructose et lactose, seule la consommation de lactose est associée à un risque élevé de cancer pancréatique et ce, même après ajustement pour les lipides totaux (2,0 IC95 % : 1,5-2,7 ; p<0,0001).


Sweets, sweetened beverages, and risk of pancreatic cancer in a large population-based case-control study. Chan J et al. Cancer Causes Control. 2009, 20, 835-46


Documents supports :
Brèves Nutrition N° 37 - Novembre 2009 - N37012