Chez des adultes entraînés, la consommation d’ une boisson commerciale sucrée à 25,7%*, 30 min avant un exercice prolongé**, n’ améliore la performance que si elle est suivie de l’ ingestion d’ une autre boisson glucidique à 6,4%* tout au long de l’ exercice***. Lorsque la boisson sucrée est consommée avant l’ effort, la glycémie augmente immédiatement puis chute rapidement dès le début de l’ exercice jusqu’ à ce qu’ elle atteigne un niveau identique au contrôle. Si la boisson est ingérée avant et pendant l’ exercice, la concentration en glucose sanguin se maintient à un niveau 2 fois plus élevé que le contrôle tout au long de l’ exercice. Cependant, le niveau d’ utilisation des glucides et des lipides reste inchangé et identique au contrôle, quelque soit le protocole utilisé. Chez les sportifs, la contribution des glucides à l’ oxydation de substrats au cours de l’ exercice reste mineure même si des quantités importantes de sucres sont ingérées avant et pendant l’ exercice. L’ amélioration de la performance serait peut être liée à une stimulation de mécanismes nerveux par une glycémie élevée prolongée. * 2 g/kg de poids corporel ** 2 h à 70% de VO2 max suivi d’ un effort intense qui consiste à atteindre le plus rapidement une puissance de 7 kJ/kg *** toutes les 15 min Effects of carbohydrates ingestion before and during exercise on glucose kinetics and performance MA. Febbraio, A. Chiu, DJ. Angus, MJ. Arkinstall, JA. Hawley University of Melbourne, Victoria, Australie J. Appl. Physiol., 2000, 89 : 2220-2226