Six cent quatre-vingt six sujets déjeunant dans une cafétéria ont évalué, à l’aide d’un questionnaire, leur humeur matinale et ont établi la liste de ce qu’ils avaient mangé dans la matinée. Les réponses ont montré que ceux qui avaient pris un petit-déjeuner avaient été d’humeur plus joyeuse et plus détendus dans la matinée que ceux qui n’avaient rien mangé. Chez les hommes, mais pas chez les femmes, ces caractéristiques positives de l’humeur étaient spécifiquement liées à la consommation d’hydrates de carbone ; il n’existait aucune association avec la consommation de lipides ou de protéines. Comme les auteurs le soulignent, l’étude ne permet cependant pas de savoir dans quel sens fonctionne l’association entre hydrates de carbone et humeur : il se pourrait que les aliments choisis pour le petit-déjeuner aient modifié l’humeur mais aussi que l’humeur prévalant avant le petit-déjeuner, ait influencé le choix des aliments pour ce premier repas de la journée. L’absence d’effet des hydrates de carbone chez les femmes pourrait avoir été due à une consommation plus faible, en quantité, que celle des hommes. Enfin, la recherche d’une corrélation éventuelle entre l’humeur matinale et le choix des aliments sélectionnés pour le déjeuner s’est avérée négative.


Mood and the macro-nutrient composition of breakfast and the mid-day meal. Benton D., Brock H. Appetite, 2010, 55, 3 : 436-40

Tags:

Auteur : Benton D, Brock H

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 43 - Avril 2011 - N43013